Aller dans toutes les directions… c’est comme aller au milieu de nulle part!

employeurs-recrutement-granby-cowansville-st-hyacinthe
Découvrez le marché caché de l’emploi grâce aux comités sectoriels de main-d’oeuvre!
août 31, 2018
centre-conseil-reorientation-professionnelle-3
Reconnaissance et estime de soi au travail!
août 31, 2018
L’insécurité, le manque de planification et un objectif trop vague en recherche d’emploi, voilà quelques-unes des raisons qui peuvent expliquer pourquoi certaines personnes courent sans arrêt dans tous les sens, sans atteindre de but.

La situation financière de chacun diffère; certains chercheurs d’emploi se sentent en sécurité parce qu’ils ont un coussin financier, tandis que d’autres ressentent plus l’urgence d’avoir un revenu parce qu’ils sont davantage dans le besoin. Dans bien des cas, cet état d’urgence peut nuire à la recherche d’emploi.

Se précipiter, sans réfléchir, en envoyant ou en allant porter des CV dans toutes les directions, pour différents postes, ne fait pas partie des méthodes efficaces. Si par « chance » la personne réussit à se faire embaucher, il se peut qu’après un certain temps elle soit mise à pied à cause d’un manque de compétences ou qu’elle quitte l’emploi d’elle-même par manque d’intérêt, voire même pour raison « d’écoeurantite aiguë ».

Il est préférable que la personne prenne un temps d’arrêt pour faire un bilan en établissant clairement ce qu’elle veut et ce qu’elle a à offrir à un employeur. Durant cette période de préparation, le chercheur d’emploi pourra mieux s’équiper en outils et les adapter à sa recherche. En faisant correspondre son CV avec des postes qu’il aura ciblés et non pris au hasard, en lien avec ses intérêts et pour lesquels il possède les compétences requises, il augmente de beaucoup ses possibilités de réussite.

Ce n’est pas toujours facile de se discipliner et de s’organiser dans sa recherche d’emploi. Heureusement, il existe le Centre Local d’Emploi (CLE) qui aide les chercheurs. Les agents du CLE sont là, entre autres, pour aiguiller les gens et au besoin, les référer à des organismes spécialisés en employabilité pour une démarche individuelle ou de groupe.

Il n’y a pas de « job parfaite », mais pour réussir à se faire engager et à maintenir son emploi, il vaut mieux l’aimer et être capable de bien accomplir les tâches reliées au poste. Bref, si vous ne voulez pas vous retrouver au milieu de nulle part après avoir déployé tant d’efforts en vain, déterminez maintenant ce que vous voulez faire et ce que vous pouvez faire, il est toujours plus facile de savoir où nous voulons aller lorsque nous savons d’où nous partons!

Richard Plouffe, Conseiller en emploi

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *