Être au bon endroit au bon moment! Le « Timing »

reorientation-professionnelle-action-emploi-12
Miroir, Miroir, dis-moi quelles sont mes compétences! Les travailleurs d’expérience ont parfois de la difficulté à voir leurs forces.
août 30, 2018
reorientation-professionnelle-action-emploi-1
Définir clairement son objectif : Un pas dans la bonne direction pour l’emploi!
août 30, 2018
Tout d’abord, on ne parle pas ici du « timing » dont font preuve les acrobates ou celui d’un cascadeur au cinéma ou encore celui du lancement d’une navette spatiale, je veux vous parler du « timing » qui ne semble justement pas calculé. 

Le « timing » est comme une fenêtre ouverte qui fait coïncider divers éléments à un moment précis, donnant ainsi la possibilité qu’un événement se produise, comme si tout était prévu pour que cela arrive facilement. Existe-t-il, ce fameux « timing »? En recherche d’emploi, pour être au bon endroit au bon moment, il faut se déplacer à  différents endroits à différents moments.

Le point de départ pour qu’une chose que nous souhaitons voir arriver se concrétise, c’est de croire que cela peut arriver. Pour provoquer un événement, il faut en être le déclencheur, avoir un objectif clair, un plan d’action et agir. La préparation et l’action sont des éléments essentiels si l’on veut avoir une certaine influence sur les changements que nous voulons voir arriver dans notre vie.

Le chercheur d’emploi doit donc se faire connaître dans des endroits qui l’intéressent, sans qu’un poste n’y soit nécessairement affiché. Il s’agit du marché caché. Il compte 85 % des emplois disponibles qui ne seront jamais affichés. En semant des CV et des lettres de présentation chez des employeurs ciblés, cela peut aider à créer un « timing ».

Lorsqu’un joueur de golf cherche sa balle dans l’herbe haute, il va « scanner » le sol en cherchant ce qui ressemble le plus à l’image qu’il se fait d’une balle de golf. S’il a autre chose en tête, il risque de passer à côté. Le chercheur d’emploi doit agir de la même façon, chercher ce qui correspond le plus possible à l’emploi qu’il désire, bien ouvrir ses yeux et ses oreilles. Le chercheur se place ainsi en mode d’ouverture d’esprit, focalisant sur son objectif, comme si des antennes captaient toutes les informations susceptibles de l’aider à trouver ce qu’il cherche.

Chose surprenante, il arrive parfois que nous croisions dans notre vie, une personne qui sera à l’origine d’un emploi que nous n’avions pas prévu. Jusqu’à ce jour, nous ignorions même posséder les compétences nous permettant d’effectuer ce poste que nous n’avions jamais pensé occuper. Ce type de coïncidence, que l’on peut aussi appeler « timing », se produit à condition que la personne soit ouverte d’esprit et qu’elle possède les compétences, même si elle l’ignore encore.

Richard Plouffe, Conseiller en emploi

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *