recrutement-action-emploi-10
J’aime ma job! Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie!
août 31, 2018
recrutement-action-emploi-6
Bien cibler et bien organiser sa recherche d’emploi augmentent vos chances de réussite!
août 31, 2018
Quelles sont vos motivations pour retourner au travail? Voilà une question que nous posons souvent en tant que conseiller en employabilité.

Spontanément, au moins 9 personnes sur 10 répondent l’argent. Par la suite, les gens ont tendance à dire qu’ils ne veulent pas rester à ne rien faire et qu’ils veulent se sentir utiles et valorisés.

En plus de l’insécurité et de la peur de ne pas pouvoir répondre à leurs besoins de bases dues à un manque d’argent, les chômeurs manquent souvent d’estime de soi et de confiance en eux en croyant ne pas pouvoir faire face à la situation précaire dans laquelle ils se trouvent. Ainsi, en plus de contribuer à des besoins matériels concrets grâce aux revenus qu’il engendre, le travail sert aussi à combler des besoins psychologiques très importants chez l’être humain.

Dans un contexte nord-américain, un salaire décent ou une aide financière sociale peuvent aider à combler les besoins de survie et de sécurité essentiels à tout individu. Lorsque ces besoins sont assurés, il devient plus facile et plus stimulant d’échanger avec les autres ou encore de partager dans le but de développer un sentiment d’appartenance, autre besoin important chez l’être humain. Le travail crée alors l’occasion d’entrer en contact avec les autres, d’obtenir un certain statut social et de s’intégrer à un groupe, surtout si le poste intéresse la personne et qu’il correspond à ses compétences.

Malheureusement, il peut arriver dans certains cas que le travail ne fasse que répondre aux besoins financiers. Si la personne doit se forcer à aller travailler parce qu’elle ne se sent pas à la bonne place, elle risque de ne pas maintenir son emploi très longtemps et de tomber malade physiquement ou mentalement.

Il n’y a pas de « job » parfaite, sauf qu’il est fortement conseillé d’avoir un travail qui répond à vos besoins les plus importants. En général, lorsqu’on aime son travail, on le fait bien et l’on possède les compétences nécessaires. Résultat : on se sent utile et valorisé. Si la reconnaissance et l’estime de soi ne sont pas présentes au boulot, tôt ou tard la personne s’en ressent et pourra difficilement maintenir son emploi. Bref, plus la « job » répond à vos besoins, plus il y a de chances que vous répondiez aux besoins de l’entreprise!

Richard Plouffe, Conseiller en emploi

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *