L’avenir et de meilleurs lendemain!

L’intégration en emploi, le fil conducteur qui conduit au maintien
mars 26, 2020
Un nouveau monde…d’adaptation!
juin 25, 2020
Il n’y a pas si longtemps, quelqu’un me disait que l’histoire, ce n’était pas que le passé, mais davantage le présent. Eh bien, au moment où j’écris ces mots, nous vivons non pas une page, mais bien un chapitre de l’histoire.

La pandémie 2020, le moment où quelque chose d’invisible à l’œil nu a fait mettre la planète à pause : incertitude, insécurité, sentiment d’impuissance n’ont jamais été ressentis par autant d’individus en même temps dans le monde! Et si quelque chose de positif pouvait émerger de ce temps d’arrêt?

La vie est remplie de changements. Nous pourrions même dire que le changement, c’est la vie. Actuellement, l’Être humain a l’opportunité de repenser sa façon de vivre, tant du point de vue collectif qu’individuel. Ce changement de rythme de vie que nous traversons peut devenir un temps de réflexion bénéfique, ne serait-ce qu’en réalisant toute l’appréciation envers les personnes et les choses que nous aimons et dont nous sommes privés pour l’instant.

Face à cette crise internationale, les gouvernements doivent improviser pour protéger la population, maintenir l’ordre et sauver l’économie. En tant qu’individus, nous devons aussi nous adapter et improviser. Il y a l’« avant », le « pendant » et le « après » du Coronavirus, et ce « après » dépend en grande partie de ce que nous décidons de faire maintenant.

Tout en ayant un impact certain sur notre moral, le confinement et la distanciation sociale nous font réfléchir sur les rapports humains que nous entretenions avant, ceux que nous avons dans le présent et comment nous aimerions que cela soit dans l’avenir. Nous vivons tous une situation de deuil, pas seulement pour les personnes décédées, mais aussi pour le style de vie que nous avions. Il est donc normal de ressentir collectivement les principales phases d’un deuil : choc, déni, colère, négation, dépression, douleur, et enfin, l’acceptation.

La capacité de rebondir après une épreuve difficile s’appelle la résilience : c’est l’acceptation et le désir de continuer malgré la peur. Pour avoir ce courage d’avancer, une personne doit faire preuve de motivation et pour être motivé, cela prend des objectifs à court, moyen et long terme. Même si l’avenir semble incertain, nous pouvons tous, à notre façon, contribuer à le rendre meilleur.

Richard Plouffe, Conseiller en emploi

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *