Le réseautage, une méthode très efficace en recherche d’emploi!

centre-conseil-reorientation-professionnelle-8
Prêt, pas prêt, j’y vais! La préparation en recherche d’emploi est une des étapes les plus importantes!
août 31, 2018
centre-conseil-reorientation-professionnelle-10
Le commerce de détail… Métiers et carrières pour les 50 ans et plus
août 31, 2018

Suite à une perte d’emploi, certaines personnes ont tendance à s’isoler et à éviter les gens. Ce genre de comportement est dû principalement à l’intense bombardement d’émotions que la personne vie dans ce type de situation. Des sentiments de colère, peur, tristesse, culpabilité, gêne et autres peuvent faire en sorte qu’un individu souhaite vivre ça tout seul.

C’est une question de temps et de résilience pour que la perspective de nouvelles possibilités mobilise la personne afin qu’elle puisse avoir envie de passer à l’action et sortir de l’isolement. C’est la condition de base pour que le réseautage soit efficace, entrer en contact avec d’autres gens.

Chaque personne à qui l’on dit être en recherche d’emploi devient un diffuseur potentiel à notre service. Ceci dit, il est bon de se rappeler que le réseautage existait bien avant les réseaux sociaux et que ce n’est pas la quantité « d’amis » ou de contacts qui compte, mais plutôt la qualité. Le « bouche à oreilles » et le face à face peuvent être plus efficaces que le « Facebookage »! Les réseaux sociaux sont des outils pour réseauter et ils peuvent être utiles en recherche d’emploi à condition de bien les utiliser.

Afin de bien réseauter :

  • Je détermine le plus précisément possible le type d’emploi que je recherche.
  • J’identifie les compétences professionnelles que j’ai à offrir à un employeur.
  • Je prépare mon matériel promotionnel (CV, lettre, CV virtuel, cartes professionnelles, etc.).
  • J’identifie les gens que je connais dans le domaine que je vise ou les personnes qui ont des contacts dans ce domaine et j’établis ma liste de contacts personnels et professionnels. Je communique ensuite avec eux (par téléphone, en personne ou par courrier électronique) pour les informer du type d’emploi que je cherche. Je ne me limite pas seulement aux gens qui occupent des postes de pouvoir : toute personne est susceptible de m’aider.
  • Je profite des rencontres fortuites (à l’épicerie, à la pharmacie, au bureau de poste, en prenant une marche, etc.) pour établir ou approfondir mes contacts.
  • Je note le nom de tous ceux avec qui j’ai communiqué, le type d’échange qui a eu lieu, l’information que j’ai recueillie et s’il y a lieu, le suivi à effectuer.
  • Je fais un suivi en envoyant un mot de remerciement si quelqu’un m’a fait part d’une piste.

En plus de nos réseaux informels comme la famille, les amis, les connaissances et les réseaux sociaux, les liens à privilégier sont ceux où nous avons le temps de vraiment faire connaissance avec les gens. En s’impliquant dans des activités professionnelles, sociales ou culturelles, en faisant partie de comités ou en étant bénévole dans un projet ou une activité. Faire partie d’un réseau, ce n’est pas seulement pour se faire aider, c’est aussi pour aider les autres.

Richard Plouffe, Conseiller en emploi

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *