L’équilibre… Pour marcher sur un fil

Un nouveau monde…d’adaptation!
juin 25, 2020
Chercheurs d’emploi région Saint-Hyacinthe et Acton Vale: ne manquez pas notre prochaine formation!
juin 29, 2020
À la suite d’une longue expérience de confinement, nous pouvons dire que la saison estivale a été très « libératrice ». Sortir, retourner travailler, avoir des activités extérieures, revoir, en personne,  des gens que l’on aime, cette période a contribué grandement à rééquilibrer nos vies. Le retour de l’automne vient toutefois compromettre cet équilibre fragile et ce sentiment de liberté se transforme peu à peu en frustration.

Sur son fil de fer, le funambule doit constamment se concentrer, focaliser devant lui comme si le fil devenait la seule ligne de conduite à suivre, parce que c’est une question de vie ou de mort. Regarder devant, avancer au-dessus du vide en gardant son équilibre lui permettra d’arriver de l’autre côté. Arrêter, rebrousser chemin ou abandonner ne fera que prolonger et accentuer ses doutes et ses peurs.

Le vide sous nos pieds, la Co(vide)-19, nous ramène à la réalité. La traversée n’est pas terminée. Bien sûr, nous ne sommes pas des funambules et nous n’avons pas fait le choix d’être en pandémie! Le funambule choisit volontairement de risquer sa vie; mais nous, jusqu’à quel point sommes-nous prêts à prendre des risques, pas seulement pour nos vies, mais aussi pour celle des autres?

Plus d’un million de décès dans le monde à travers 188 pays, près de 6 000 au Québec en date du 1er octobre 2020. Nous avons le droit de croire ou de ne pas croire que cela aurait pu être évité. Nous avons le droit d’être d’accord ou de ne pas être d’accord avec les mesures prises par le gouvernement. Ce dernier doit aussi tenir compte des différentes opinions, remettre en doute certaines décisions peut parfois faire avancer les choses. Cependant, jusqu’où avons-nous le droit de prendre des décisions qui pourraient affecter gravement les plus vulnérables d’entre nous? Qu’est-ce qui peut faire le plus de dégât : suivre les consignes ou ne pas les suivre? Quels comportements devrions-nous adopter, citoyens et gouvernement, qui maintiendraient notre équilibre social et mental si précaire en ce moment?

Peut-être qu’après avoir lu ces quelques lignes, vous vous posez les questions suivantes : « de quoi qui s’mêle? » et « quel est le rapport avec le monde du travail? ». À la première question, je réponds : « c’est aussi de mes affaires ». Je répondrai à la deuxième question, en disant : « TOUT ». Tout ce que nous vivons actuellement a un lien avec le côté socio-politico-économique, et cela influence grandement l’humeur des gens à la maison et au travail, ainsi que le rapport entre les individus en général.

Que nous le voulions ou non, nous sommes tous dans le même bateau, y compris le gouvernement; nous cohabitons avec nos différences et nos espoirs. Alors, pourquoi ne pas transformer le fil de fer en fil d’Ariane qui nous conduira vers la sortie de ce labyrinthe?

Richard Plouffe, Conseiller en emploi

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *